Please activate JavaScript!
Please install Adobe Flash Player, click here for download

Gamborena: Evolution

55 Paramètres esthétiques des restaurations implantoportées unitaires antérieures Le succès esthétique d’une restauration dentaire se mesure par son « invisibilité » et donc sa parfaite intégration parmi les dents voisines. On parle de la « white esthetic » pour évoquer la forme, l’état de surface, les dimensions, les proportions, la teinte, la position et l’angulation des dents antérieures. D’autres paramètres esthétiques importants sont également étudiés comme la morphologie, la tex- ture et la couleur de la gencive. On parle alors de la « pink esthetic ». Les tissus mous servent de « cadre naturel » aux dents et sont donc essentiels pour obtenir un succès esthétique. Les photos en haut de page montrent des dents naturelles idéales et les tissus mous adjacents. On notera la symétrie et la régularité du feston gingival, les papilles interproximales complètes et la cou- leur rose uniforme. La vue occlusale illustre les supports naturels et symétriques des tissus mous et durs. La situation du patient, au centre, révèle une restauration implantoportée au niveau de l’incisive centrale maxillaire gauche. La situation des tissus mous n’est pas idéale : un défaut au niveau des papilles, un contour et une texture asymétriques, une différence de couleurs et un support tridimen- sionnel dé cient. ette situation illustre le fait que seule une restauration satisfaisante ne permet pas d’obtenir un succès esthétique sans que les conditions des tissus mous adjacents ne soient adéquates. Les trois couronnes implantoportées présentées sur les photos du bas de la page se fondent harmo- nieusement avec les dents restantes, non seulement d’un point de vue prothétique mais également au niveau de l’intégration avec les tissus mous : feston gingival idéal, symétrie, couleur, morphologie, texture, contour tridimensionnel et hauteur des papilles. L’objectif est de respecter tous ces paramètres esthétiques pour les restaurations et les traitements chirurgicaux. eci est particulièrement dif cile avec les restaurations implantaires car les situations initiales sont souvent déjà compromises.

Sommaire des pages